Le château de Montardy (Dordogne)

Catégories Le Château de la semaine

Un château tourné vers l’avenir

Dans le Périgord vert, l’imposante silhouette du château de Montardy domine la vallée de la Dronne depuis des siècles. Entouré d’une propriété de 300 hectares, Montardy est un château authentique et préservé, qui a la particularité d’appartenir à la même famille depuis le XVe siècle, les du Lau d’Allemans.

Le château de Montardy a toujours été un lieu de rencontre et de création, qui a accueilli et inspiré de nombreuses personnalités. Nous pouvons mentionner Edouard VII qui se rendait chaque année à Montardy pour chasser. Marcel Proust lui, parle de la famille du Lau d’Allemans dans son ouvrage « À la recherche du temps perdu ». Aujourd’hui encore, comme il est de coutume depuis des siècles, Hélène du Lau d’Allemans continue d’accueillir des hôtes du monde entier.

Depuis trente ans, il est possible de séjourner dans l’aile droite du château, réservée à cet usage. C’est grâce à un de ses amis étrangers, l’écrivain de théâtre Peter Shaffer, qu’Hélène du Lau d’Allemans se lança il y a plus de trente ans dans la location de sa demeure. « Cela s’est fait de manière inopinée, on ne pensait pas du tout aux locations. Un jour, Peter Shaffer m’a demandé s’il pouvait venir passer ses vacances au château. Il a été le premier à venir ici et à s’enchanter de cet endroit qui n’était pas comme les autres car porteur d’une histoire d’une génération de grands lettrés. » 

Peter Shaffer a séjourné pendant 22 ans au château de Montardy, y puisant toute son inspiration pour l’écriture de ses dernières pièces de théâtre. Ce lieu hors du temps, n’a pas manqué de séduire de nombreuses personnes après lui. C’est ainsi que la location du château a démarré, petit à petit, grâce au bouche-à-oreille. « J’ai fonctionné de cette façon pendant 27 ans. À l’époque, on était essentiellement tournés vers l’étranger. » Afin d’accueillir les hôtes de la meilleure façon possible, des travaux ont été effectués afin de moderniser les lieux et de les rendre plus confortables. En parallèle, des mariages ont également été organisés, ainsi qu’un festival culturel.

Il y a quelques années, à la mort de Peter Shaffer, Hélène du Lau d’Allemans s’est rapprochée d’une agence afin de développer et de référencer la location du château de Montardy. Depuis, elle travaille à l’augmentation de sa capacité d’accueil. « Nous sommes en train d’augmenter considérablement la capacité de logements. Je pense que de plus en plus, les gens partiront moins longtemps et plus nombreux. Aujourd’hui, nous pouvons loger 15 personnes et nous espérons pouvoir arriver à 18, même davantage. Nous aménageons le dernier étage du château, ainsi qu’une petite maison située à l’entrée de la propriété. »  

Il semblerait qu’à présent, un nouveau chapitre soit sur le point de débuter au château de Montardy. Hélène du Lau d’Allemans, accompagnée de son fils Jean, regardent vers l’avenir et ne manquent pas d’idées pour développer et faire prospérer le château. 

« La nouvelle orientation est certainement celle qui, je l’espère, fonctionnera le mieux. Avec mon fils, qui est champion du monde de tir, et accompagnés d’un associé, nous avons l’intention de développer à grande échelle une école de tir avec un parcours de chasse. Ce serait certainement la première école dans le sud-ouest. L’idée serait donc d’accueillir au château des groupes de tireurs, accompagnés de leurs épouses, à qui nous pourrions proposer des visites organisées dans la région, du yoga ou de la cuisine locale. » 

Un projet inédit qui ne manquera pas de trouver sa clientèle, c’est certain. Le château de Montardy a encore de beaux jours devant lui.

Notre coup de cœur

Le château de Montardy a gardé toute son authenticité, tant par son architecture que dans son aménagement. Sa décoration et ses meubles du XVIIIe siècle en font un lieu unique, riche en histoire, dans lequel on prend plaisir à séjourner. Un véritable voyage dans le temps ! 

1 commentaire sur “Le château de Montardy (Dordogne)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *