Château de la Meynardie (Dordogne)

Catégories Le Château de la semaine

Un château familial en pleine renaissance

Dans le Périgord Vert, niché dans un immense parc à la française entouré de 30 hectares de terres, le château de la Meynardie est un lieu hors du temps. Bâti au XVIIe siècle dans le style Louis XIII, le château dévoile aux hôtes privilégiés son imposante silhouette composée de mâchicoulis, de lucarnes de pierre et de deux pavillons sur sa toiture d’ardoises. Ici, la nature est reine et constitue un véritable écrin à cette demeure périgourdine. 

Depuis sa construction, le domaine de la Meynardie a connu plusieurs propriétaires successifs, dont beaucoup d’entre eux reposent dans la chapelle du château. C’est après la Révolution et sa vente comme bien national que le château connut ses premières rénovations et transformations. En 1883, le domaine est racheté par Monsieur Sohier pour sa femme, qui y fit de très importants travaux intérieurs et extérieurs. Ils créèrent notamment le parc à la française et installèrent de magnifiques écuries pour la chasse à courre. Les écuries existent toujours et les plaques avec les noms et dates de naissance des pur-sangs arabes sont toujours visibles. 

En 1941, le château de la Meynardie est racheté par la famille des actuels propriétaires, qui en fit le théâtre de la mission Alsos pendant la dernière guerre. Cette mission américaine, placée sous le commandement du Colonel Boris Pash, établit sa base à la Meynardie, devenant le centre opérationnel pour le sud de la Loire. La mission était de retrouver les stocks d’uranium enrichi, cachés en France, afin d’éviter que les Allemands ne se l’approprient à des fins nucléaires. Le Colonel Pash en a fait un livre « The Also’s mission » où il parle longuement de la Meynardie comme d’un « impressionnant vieux château ».

Après avoir été restauré avec raffinement, le château et ses propriétaires vous accueillent les bras ouverts. Parisiens, ils attachent beaucoup d’importance à faire vivre la demeure pendant leur absence. Mais cette mise à disposition des lieux et le partage de la demeure familiale n’a pas toujours été une évidence. 

« Nous avons repris la gestion du château avec mes deux sœurs au décès de notre père en 1993. Cela a été assez difficile, car il est décédé très jeune et nous étions jeunes également. Nous habitions Paris et nous nous sommes retrouvées avec le château familial dans lequel nous avons toujours passé nos vacances et notre temps libre. Les premières années, nous ne nous étions pas rendues compte du travail et de la charge que cela impliquait sur la durée. Nous avons mis plusieurs années avant de nous résoudre à louer le château. Il n’était pas envisageable au départ, d’ouvrir notre demeure familiale à des inconnus. Ce n’était pas du tout dans notre culture et je dois dire que nous n’y avions pas pensé. Surtout qu’à l’époque, la location de château était moins courant que maintenant. » Odile Polette, propriétaire avec ses sœurs de la Meynardie.

Après beaucoup d’hésitation et face à la charge qu’implique la gestion d’une telle demeure historique, Odile et ses sœurs ont fait le choix de proposer le château de la Meynardie à la location. « La peur de louer » ayant été dépassées, elles ont aujourd’hui beaucoup de plaisir à voir ce lieu qu’elles aiment, autant apprécié par d’autres. Un autre avantage s’est présenté à elles, celui de faire vivre la maison qu’elles améliorent sans arrêt. 

« Nous louons le château depuis maintenant cinq ans. La location des châteaux est de plus en plus rentrée dans les mœurs et nous avons donc reconsidéré la question. Nous avons fait des travaux, une piscine, et réaménagé une ancienne orangerie pour pouvoir augmenter la capacité d’accueil. » 

Le château du XVIIe siècle, entouré d’un vaste parc à la française, est aujourd’hui proposé à la location exclusive. Dans le parc, l’orangerie du XIXe siècle a été transformée en maison indépendante,et l’ensemble peut accueillir 23 personnes. La piscine chauffée, protégée et le court de tennis, au cœur d’un grand potager bio, font de la Meynardie un lieu rêvé, pour partager un séjour en famille ou entre amis.

Odile et ses sœurs ont désormais des projets plein la tête et souhaiteraient développer de nouvelles formes de séjours. Elles ont également créé la marque de beauté et bien-être TIL, intimement liée au château de la Meynardie. 

« Nous avons plein de projets. Nous poursuivons la location qui jusqu’à présent, concerne des séjours de vacances. J’aimerais beaucoup développer des séjours plus courts en proposant le château comme lieu de retraite, de yoga ou encore de méditation. L’endroit s’y prête tellement ! Mais cela nécessite un peu d’organisation. En attendant, nous avons développé une marque de beauté et de bien-être, qui sortira d’ici l’été 2021. Les produits sont élaborés à partir des tilleuls du parc. Ils seront en vente sur notre site internet, en parfumeries et grands magasins. » 

Le château de la Meynardie est un lieu qui continue, des siècles après sa construction, d’inspirer ses propriétaires et ses hôtes de passage. 

Notre coup de cœur

Ce superbe château du XVIIe siècle, situé dans le Périgord Vert, est le lieu idéal pour se retrouver et prendre du temps pour soi. Le parc à la française surplombe un paysage de prés et forêts, offrant une vue superbe à l’infini. Qu’attendez-vous pour vous y ressourcer ? 

.

Photographies © Château de la Meynardie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *